Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

La croissance s’accélère pour les paris sportifs


La croissance s’accélère pour les paris sportifs

Si pour le poker et les course hippiques l’année 2013 aura été sous le signe de la morosité, la tendance est elle confirmée au beau fixe pour les paris sportifs en ligne de plus en plus plébiscités par les Français et qui se préparent à vivre une année 2014 importante avec la Coupe du Monde au Brésil où la présence des Bleus à de quoi laisser optimiste les différents acteurs du secteur.

Déjà dans le vert lors des trois premiers trimestres 2013, la croissance s’est nettement accélérée au quatrième avec des mises pour un total de 264 millions d’euros soit la bagatelle de 77 millions d’euros supplémentaires par rapport à la même période un an auparavant et portant sur l’ensemble de l’année la hausse des mises à 20% (848 M d’€).  Nombre de paris enregistrés (140 millions, +19%) et de comptes actifs (128 000, +14%) étant eux aussi en nette amélioration sur cette année 2013. Des performances appréciables qui devrait permettre une sérieuse embellie pour les différents opérateurs qui à côté de cela sont parvenus à maîtriser la hausse des bonus distribués à leurs joueurs.

Concernant l’activité des parieurs, ce quatrième trimestre aura vu en moyenne 154 000 joueurs par semaine se connecter et parier, 22% de mieux en un an où cette moyenne culminait à 126 000 comptes actifs. Si le deuxième trimestre 2013 avait été marquée par un pic lors des quarts de finale entre le Paris Saint-Germain et Barcelone, il semble qu’une nouvelle fois la Ligue des Champions a fait son effet, les deux pics enregistrés sur le trimestre ont eu lieu lors de la première semaine d’octobre (182 223 comptes actifs) et du 4 au 10 novembre (182 361 comptes actifs). Des périodes où figuraient deux journées de Ligue des Champions épaulées par des journées de Ligue 1 dont un affrontement toujours attendu entre l’OM et le PSG.

Par sport si le hockey sur glace a fait un bon prodigieux en multipliant par 77 le montant des mises entre le dernier trimestre 2012 et celui de 2013, celle-ci a une explication toute simple avec le mouvement de grève qui avait touché la NHL fin 2012.  Les grands gagnants restent bien les trois premiers piliers du pari sportif en France : le football, le tennis et le basketball.  Pour ce dernier plusieurs mois après la superbe épopée des Bleus de Tony Parker, la croissance perdure avec 22,2 millions parier sur la discipline, la NBA drainant toujours une grande majorité des paris (12,3 millions). Le tennis est lui aussi resté très solide avec une hausse de 25% fort respectable. Mention spéciale pour le tournoi de Paris Bercy qui a fait bien mieux que la moyenne du sport avec +36% soit 3,2 millions d’euros pour ce tournoi indoor remporté pour la deuxième fois par Novak Djokovic. Enfin pour le football la progression des mises est de 39% et si le phénomène PSG peut toujours être invoqué pour expliquer en partie la croissance de l’attrait des Français pour les paris sur la Ligue 1 (+25%) et la Ligue des Champions (+56%),  les performances réalisées par la Ligue 2 (+33%) et la League Europa (+21%) conforte eux aussi pleinement le bilan du football qui a représenté à lui seul 66% des mises sur ce trimestre (2 points de moins en raison de la forte hausse du hockey).
Au rang des déceptions car il en faut bien une, on peut noter que le Rugby à XV perd du terrain par rapport au trio de tête avec une hausse plus modeste des mises de 9% mais surtout que la compétition phare en France, le Top 14, est lui même à la peine et n’a généré que 2,3 millions d’euros de mise sur le trimestre soit 23% de moins que l’année précédente.

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , ,

Cet article a été publié le lundi 20 janvier 2014 à 8 h 46 min et est classé dans actu. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.