Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Sharapova et Nadal, reine et roi de la terre battue


Sharapova et Nadal, reine et roi de la terre battue

Avec 24 heures de retard, les Internationaux de France se sont terminés ce lundi avec, à nouveau, le sacre de Rafael Nadal sur les courts de Roland Garros. Deux jours plus tôt Maria Sharapova l’avait précédé pour une première dans le tableau féminin.

Si l’on est désormais habitué à retrouver Nadal et Djokovic opposés dans les grandes finales des principaux tournois ATP, celle-ci avait une saveur tout particulière car outre le fait qu’elle opposait l’indiscutable meilleur joueur sur terre battue au meilleur joueur du monde toute surface confondue, l’enjeu était encore plus grand avec la possibilité pour Nadal de remporter son 7ème Roland Garros, un record, tandis que le Serbe pouvait lui réaliser le Grand Chelem en remportant consécutivement Wimbledon, l’US Open, l’Open d’Australie et donc Roland Garros.
Impressionnant tout au long du tournoi où il n’a concédé jusqu’à cette finale pas le moindre set, laminant sur son passage des spécialistes de la surface tels que David Ferrer ou Almagro, Nadal a pris le match par le bon bout en remportant les deux premiers sets 6-4, 6-3. L’arrivée de la pluie allait tout de fois faire quelque peu dérailler la machine espagnole, Nadal laissant échapper 8 jeux consécutivement. Interrompu à 2-1 dans le quatrième set avec le break en poche pour le Serbe, le match n’allait finalement pouvoir reprendre que ce lundi avec un Nadal revigoré qui d’entrée de jeu refaisait son retard. Mené 6 jeux à 5 sur son service, Djokovic finissait par craquer laissant Nadal entrer dans l’histoire sur une double-faute en remportant un 7ème Roland Garros, une première dans l’ère Open de ces Internationaux de France.

Chez la femme la finale ne manquait pas non plus d’enjeu avec Maria Sharapova qui pouvait entrer un peu plus dans l’histoire du tennis féminin en devenant la 10ème joueuse (la 6ème de l’ère Open) à remporter les quatre tournois du Grand Chelem.
Déjà assuré de retrouver son trône de première joueuse au classement WTA qu’elle avait quitté depuis 2008 et son opération à l’épaule, Sharapova retrouvait face à elle la grande surprise de cette édition 2012 des Internationaux de France, Sara Errani, qui jusqu’alors ne s’était jamais imposée face à une joueuse du Top 10. Une surprise qui n’en était toutefois pas complètement une quand on regarde les performances de l’italienne en 2012 avec déjà trois victoires en tournois sur terre battue, n’ayant jusqu’à cette finale pas connu la défaite sur cette surface depuis le début de l’année.
Manquant quelque peu son début de match, l’italienne allait rapidement laisser échapper le premier set 6-3. Si Sara Errani a ensuite pu hausser son niveau de jeu, la joueuse russe restait très concentrée sur son match, ne commettant que peu d’erreurs, pour boucler 6-3, 6-2 son tour victorieux des Grand Chelem débuter à seulement 17 ans par une victoire à Wimbledon face à Serena Williams.

Joueurs et joueuses vont désormais se préparer pour la prochaine grande échéance tennistique, l’Open de Wimbledon au mois de juillet.  
Chez les hommes Novak Djokovic retrouvera son statut de favori et est proposé actuellement à 3/1 sur Betclic, suivi toutefois de près par les trois autres membres de Big Four : Rafael Nadal (3,75/1), Roger Federer (4/1) et Andy Murray (7/1). C’est encore plus serré sur le tableau féminin avec pour l’heure trois co-favorites à 4/1 : Maria Sharapova, Petra Kvitova (la tenante du titre) et Serena Williams. A ce trio il convient de ne pas oublier Victoria Azarenka (6,5/1) qui aura surement à coeur de récupérer son titre de numéro 1 mondiale qu’elle avait acquis en Australie face justement à celle qui la devance désormais, Maria Sharapova.

Mots-clefs : , , , , , ,

Cet article a été publié le lundi 11 juin 2012 à 17 h 01 min et est classé dans actu. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.