Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Archive pour le mot-clef ‘Bundesliga’

2016 commence par un trimestre record pour les paris sportifs en ligne

lundi 16 mai 2016

2016 commence par un trimestre record pour les paris sportifs en ligne

Toujours aussi dynamique, le marché des paris sportifs en ligne débute l’année avec le vent en poupe et une série de records. De bon augure avant même que ne débute le championnat européen de football et les Jeux Olympiques d’été à Rio.

Ainsi le premier trimestre n’aura même pas eu besoin de l’un de ces événements sportifs majeurs pour afficher un nouveau record de 516 millions d’euros engagés par les parieurs français, soit 47% de plus que sur la même période l’an passé ce qui constitue une progression record depuis l’ouverture du marché. La bonne dynamique des paris sportifs se poursuit donc et même s’accentue plus que notablement.
A défaut d’une compétition en particulier pour l’expliquer, dans son rapport trimestriel l’ARJEL (l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) avance la forte progression du nombre de joueurs actifs (+34%) qui elle même résulte ou tout du moins en partie d’un taux retour aux joueurs en progression de 2,1 points et des bonus en très forte hausse avec 12,4 millions d’euros distribués à ce titre sur ce premier trimestre (+75%). De bonnes nouvelles pour les joueurs qui limite mécaniquement par ailleurs à +30% la progression du produit brut de jeux pour les sites de paris.

Passons maintenant au bilan des différentes disciplines sportives préférées des parieurs. Le Rugby et le Hockey sur glace sont en très forte hausses avec respectivement +71 et +102% d’euros engagés et représentent désormais chacun 4% des mises totales. Le chemin est toutefois encore long pour tenter de venir bouleverser le sacro-saint trio de tête constitué par le football (58%), le tennis (18%) et le basketball (13%).

Commençons par le football dont les mises ont flirté avec la barre des 300 millions lors de ce trimestre. Un chiffre plus que respectable comparé aux 205 millions du 1er trimestre 2015 mais ne représentant jamais « que » 45% de hausse soit un peu moins que les +47% de l’ensemble des paris sportifs. Par compétition ceux sont la Liga (le championnat espagnol qui a connu une fin de saison bien plus à suspens que prévu) et la Ligue Europa (qui a sans doute proposé le match de l’année avec un Liverpool – Dortmund haletant) qui ont fait les plus belles progressions avec respectivement +81% et +71%. La Ligue 2 en revanche n’enregistre qu’un petit +35% et avec 15,3 millions euros d’enjeu se fait talonner par la Ligue Europa (13,7M€) et la Bundesliga (10,3M€).
Le rapport de l’ARJEL nous permet également d’en apprendre plus encore sur la double confrontation entre Chelsea et le Paris Saint-Germain lors des 1/8e de finale de la Ligues des Champions ce qui est d’autant plus intéressant que l’on peut ainsi les comparer à la saison 2014-2015 où ces deux clubs s’étaient également affronter à ce stade de la compétition. Alors que l’an passé ce 1/8e de finale avait généré 1,4M€ à l’aller et 2M€ lors du retour à suspens chez les Blues, pour ce cru 2016 ce sont 2 millions dès l’aller et 2,3M€ au match retour. Avec des victoires à l’aller comme au retour pour les hommes de Laurent Blanc, les sites de paris en ligne sont sans surprise à découvert sur ces deux rencontres avec un produit brut des jeux déficitaire de repectivement 641 000€ et 396 000€.

Pour le tennis ce sont 91,6 millions d’euros pariés sur ce premier trimestre contre 62,6 millions l’an passé (+46%). On est là aussi à l’image du football dans une progression sensiblement similaire à celle de l’ensemble du secteur. Cependant on peut tout de même relever que le seul tournoi du Grand Chelem présent dans cette période, l’Open d’Australie, se contente d’un petit +27% avec 12,3M€ et si au finale la discipline s’en sort bien, elle le doit surtout au Masters 1000 de Indian Wells. Celui-ci en effet progresse de 148% avec 8,1M€ contre 3,3M€ en 2015. Une compétition où côté français on peut relever les présences de Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga en 1/4 de finale mais surtout en double la troisième victoire (la première en Masters 1000) de la paire Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert.

Pour le basketball la performance est meilleure encore avec une hausse de 57% avec 68,5M€ d’enjeu soit 13% du total des mises tous sports confondus. Déjà largement compétition de basket préférée des parieurs, la NBA n’aura fait qu’accentuer son avance avec 41,3 des 68,5M€ qui ont été généré par le seul championnat U.S. qui n’a certes pas encore délivré son verdict mais a en tout cas fait déjà tomber quelques records avec les Golden State Warriors de Stephen Curry.


PSG – OM au niveau des belles affiches de la Ligue des Champions

mardi 26 janvier 2016

PSG – OM au niveau des belles affiches de la Ligue des Champions

Non on ne va pas s’hasarder à une audacieuse comparaison à la Jean-Michel Aulas qui vient de mettre sur le même niveau le clasico Lyon-OM et celui de la Liga Barça-Real  mais on parle ici de mises car en effet le match de Ligue 1 PSG – OM a battu des records sur les sites de paris sportifs en ligne.

L’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne vient de publier son rapport d’activité sur l’année 2015 et on en sait plus ainsi sur ce qu’a donné cette première moitié de saison 2015-2016 et les chiffres sont bons voir même très bons et tout particulièrement pour ce choc de la 9e journée avec la réception de l’Olympique de Marseille par l’intouchable patron de la Ligue 1 le Paris Saint-Germain.
Avec près de 2,27 millions d’euros de mises, cette rencontre parvient ainsi à se classer en troisième position des matchs entre clubs les plus générateurs de mises depuis l’ouverture du marché. Un classement pourtant largement dominé par les rencontres de la Ligue de la Champion. Seuls la finale 2014-2015 (Juventus – Barcelone) avec 2,9 millions d’euros et la demi-finale aller Barcelone-Bayern avec 2,5  M€ ont à ce jour fait mieux que ce PSG-OM. Une belle collecte certes mais qui avec la victoire laborieuse tout de même du PSG n’a pas fait les affaires des sites de paris avec un taux de retour aux joueurs de 100,7% et donc un produit brut de jeux déficitaire (PBJ), pour le coup de 16 000€. Une perte toutefois bien moindre que lors de Monaco-PSG lors de la 5e journée où les hommes de Laurent Blanc avec une victoire 0-3 ont plombé les comptes des opérateurs avec un conséquent PBJ négatif de 935 000 euros.

Même si les Parisiens n’ont pas encore chuté en championnat, les sites de paris sportifs peuvent avoir le sourire et voir l’avenir sereinement après s’être première moitié de saison tant les parieurs français sont de plus en plus actifs sur le football et pas seulement sur la Ligue 1.
En effet si notre championnat national a généré 76,1 millions d’euros sur les matchs aller et bondi ainsi de 34% comparé à la première moitié de saison 2014-2015 et que la Ligue 2 progresse également (+19%), c’est bien l’ensemble des compétitions européennes qui ont le vent en poupe. La palme revenant à la Liga, la 1ere division espagnole, qui a pratiquement progressé de moitié en passant de 17,3 à 25,5 millions d’euros de mises. La Premier League conserve tout de même son rang de championnat étranger préféré des Français avec 33,1 millions d’euros de mises (+22%).
Quand est-il alors des deux compétitions européennes ? Malgré le parcours un peu chaotique de certains représentants hexagonaux, la Ligue Europa progresse de 49% pour frôler désormais les 18 millions d’euros de mises c’est toutefois très loin des 41,7 millions d’euros de la Ligue de Champions qui ne comptait elle que deux clubs français (Lyon et le PSG). La rolls des compétitions européennes progressant ainsi de 43%.

Pour un meilleur aperçu de l’attrait de chacune de ces compétitions on peut également se pencher sur une donnée plus révélatrice, la mise moyenne par match. Là la Ligue 1 n’est plus en tête au profit de la Ligue de Champions qui creuse  même l’écart et sur laquelle les matchs de poules ont généré en moyenne 434 000 euros, une moyenne qui va bien sûr ne faire que grimper pendant la deuxième phase débutant le mois prochain avec notamment PSG-Chelsea. Avec 80 000 euros en moyenne par match, la première division allemande fermant le classement mais avec une croissance de cette moyenne de 40%, la Bundesliga peut espérer rapidement faire mieux que la Ligue 2 voir la Serie A sur lesquelles la mise moyenne par match n’a progressé que de 19%.

Classement des compétitions à la mi-saison 2015-2016 en fonction de la mise moyenne par match (2014-2015) :

Ligue des Champions – 434K€ (304K€)
Ligue 1 – 401K€ (301K€)
Premier League – 174K€ (144K€)
Liga – 152K€ (109K€)
Europa Ligue  – 124K€ (83K€)
Serie A – 109K€ (91K€)
Ligue 2 – 94K€ (79K€)
Bundesliga – 80K€ (57K€)

Mots-clefs : , , , , , , , , ,
Publié dans actu | Les commentaires sont fermés

Retour sur la saison de Ligue 1 2014-2015 côté paris en ligne

mardi 4 août 2015

Retour sur la saison de Ligue 1 2014-2015 côté paris en ligne

A quelques jours du coup d’envoi d’un nouvelle saison de Ligue 1, l’Arjel a accompagné son habituel rapport d’activité trimestriel par un point complet sur la saison 2014-2015 réalisée par les sites de paris sportifs en ligne sur le championnat de l’élite des clubs tricolores. L’occasion de dresser l’évolution des mises dans la compétition sportive préféré des parieurs français.

71,4 millions misés sur la ligue 1 en 2012-2013, 86,8 la saison suivante et maintenant 121,1 millions d’euros pour cette saison 2014-2015. Il n’y a pas de doute la Ligue 1 a de plus en plus la cote et a progressé de près de 40% en un an. Une hausse qui se poursuit au sein même de cette saison avec une nouvelle progression de 13% sur la deuxième moitié de saison par rapport au match aller. Des hausses des mises dont les grands artisans restent l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain qui a eux seuls ont contribué à hauteur de 39% dans cette progression. D’ailleurs sans surprise la rencontre ayant attiré le plus d’enjeux est justement le choc de la 31e journée qui les a opposé avec 1,9 million d’euros misés ce qui au passage est devenu le record historique pour un match du Championnat de France depuis l’ouverture du marché des paris en ligne en 2010. Une rencontre qui a vu la victoire 2-3 du Paris Saint-Germain et a fait de nombreux heureux mais pas la richesse des sites de paris sportifs avec un taux de retour aux joueurs de 150%.

La question que l’on peut également se poser est de savoir comment cette hausse des enjeux de la Ligue 1 se positionne vis à vis de celles des autres compétitions de football ? Et bien il s’agit tout simplement la plus forte progression même si la Ligue des Champions fait presque jeu égal en progressant de 38% (passant de 49,2 à 68,7 millions d’€). Belle progression également de la Bundesliga (+35%) et de la Liga espagnole (+34%). Celle de la Premier League restant plus mesurée +28%. Une croissance qui lui permet tout de même de rester le championnat étranger préféré des Français pour leurs paris en ligne mais l’écart s’est sérieusement resserré avec la Liga (53M d’€ contre 51,5M d’€).

Revenons maintenant au rapport de ce deuxième trimestre 2015 qui affiche une activité dans le vert avec une hausse des mises globales de 18% par rapport au deuxième trimestre 2014, passant ainsi de 286 à 338 millions d’euros. Le grand gagnant de ce trimestre n’étant toutefois pas le football mais bien le tennis qui a progressé de 53% contre seulement 5% pour le football. Il faut toutefois relativiser très nettement cela car à pareil époque l’an passé avait lieu la Coupe du Monde qui avait à elle seule générée près de 70 millions de mises. Le résultat trimestriel du football est donc ainsi très bon avec des mises plus que doublées notamment sur la Ligue 1, la Liga et la Bundesliga.
Les mises au tennis sont elles passées de 57,2 à 87,6 millions d’euros avec notamment le très bon chiffre du Master de Monte Carlo +79% (4,6M€) dans ce tournoi remporté par Novak Djokovic et où le meilleur français aura été Gaël Monfils qui s’est hissé en demi-finale. Responsable à lui seul de plus d’un quart des mises en tennis sur ce deuxième trimestre, Roland Garros a généré cette année pour 23,8 millions d’euros de mises contre un peu moins de 16 l’an passé. Une compétition sur laquelle l’Arjel nous en a également appris un peu plus sur sa finale. Si en 2014 la finale opposait un choc attendu entre le roi de la terre battue Rafael Nadal et le numéro 1 mondial Novak Djokovic et que cette année cette confrontation a eu lieu dès les quarts de finale, cela n’aura pas empêché la finale Wavrinka – Djokovic de faire mieux avec 1,058 millions d’euros misés (+14%). Comme d’habitude avec cette discipline les paris en live sont privilégiés bien plus qu’ailleurs et ont représentés près de 57% des mises dans cette finale.


Le point sur les principaux championnats européens

jeudi 10 janvier 2013

Le point sur les principaux championnats européens

A la veille de la reprise de la Ligue 1 avec la 20ème journée qui s’ouvrira par Saint-Étienne – Toulouse ainsi que PSG – Ajaccio, on fait aujourd’hui un petit tour de l’Europe pour faire le point sur les principaux championnats et les cotes des différents sites de paris en ligne.

On commence avec  un championnat qui manque très sérieusement de suspens, la Liga. Avec 11 points d’avance sur l’Atlético et 16 sur le Real, Barcelone peut filer très tranquillement vers le titre. Si des effondrements se sont déjà produits dans de tels situations (on se souvient notamment du Bordeaux de Laurent Blanc), on voit très mal cela arrivé à la machine barcelonaise et à son quadruple Ballon d’Or Lionel Messi. Les sites de paris en ligne sont logiquement du même avis et ainsi le PMU ne propose plus que de parier sur l’un des deux clubs madrilènes, Unibet en fait autant avec une cote de 1/1 pour le Barca quand à Betclic on peut encore espérer une petite plus-value avec 1,01/1 pour un titre du FC Barcelone contre 25/1 pour le Real et 30/1 pour l’Atletico.

Classement de la Liga à l’issue de la 18ème journée :
1.Barcelone 52pts
2.Atlético Madrid 41pts
3.Réal Madrid 36pts
4.Malaga 31pts

En Allemagne le Bayern s’est semble-t-il bien remis du traumatisme de la finale de Ligue des Champions perdue à domicile face à Chelsea. L’équipe de Franck Ribéry compte à l’image de Barcelone un très confortable matelas de 11 points d’avance sur Leverkussen et 12 sur Francfort et Dortmund. Si le Bayern à fini l’année sur une mauvaise note (1-1 à domicile contre le Borussia M’gladbach), la Bundesliga a également son très solide leader et la cote de leur victoire finale n’est au mieux que de 1,01/1. Bwin propose en revanche un plus intéressant pari sur les 4 premiers de ce championnat. Le Bayern n’y est plus proposé à la cote et Dortmund (1,03/1) ainsi que Leverkussen (1,15/1) n’ont pas des cotes très attractives mais il reste une place à prendre pour former le quatuor avec 1,85/1 pour Schalke, 4,75/1 pour Francfort ou encore 8/1 pour un retour du Borussia M’gladbach.

Classement de la Bundesliga à l’issue de la 17ème journée :
1.Bayern Munich 42pts
2.Bayer Leverkussen 33pts
3.Borussia Dortmund 30pts
4.Eintracht Francfort 30pts
5.Fribourg 26pts

Dans le Calcio la Juventus (où les rumeurs d’une arrivée de Drogba sont pressantes) n’aura sans doute plus sur sa route d’ici la fin de la saison le Milan Ac à la peine, mais il devra compter sur d’autres sérieux rivaux d’autant que son revers à domicile face à la Sampdoria a bien relancé les choses. Naples et son prolifique buteur Cavani peuvent ainsi encore  nourrir des espoirs de titre tout comme la Lazio et dans une moindre mesure la Fiorentina et l’Inter. Aux cotes la Juve reste tout de même bien sûr la favorite avec une cote de 1,20/1 sur Betclic. On peut ainsi parier à un alléchant 11/1 sur Naples ou l’Inter Milan au PMU. Bwin quand à lui propose de parier sur les clubs présents sur le podium avec un petit 1,02/1 pour la Juventus, 1,6/1 pour Naples ou encore 3,75/1 pour les parieurs misant sur un retour en trombe du Milan Ac.

Classement du Calcio à l’issue de la 19ème journée :
1.Juventus 44pts
2.Lazio 39pts
3.Naples 37pts
4.Fiorentina 35pts
5.Inter Milan 35pts
6.Rome 32 pts
7.Milan Ac 30pts

On traverse maintenant la Manche pour le championnat d’Angeterre qui l’an passé avait fourni un incroyable suspens jusqu’à la dernière minute du dernier match entre les deux Manchester, City et United. Cette saison la victoire finale en Premier League devrait à nouveau se jouer entre ses deux formations mais pour l’heure les Red Devils ont tout de même un très solide avantage de 7 points au compteur et pour leur prochaine rencontre face à City auront l’avantage du terrain. Les supporteurs de United trouveront actuellement la meilleur cote chez Bwin et Betclic avec 1,30/1 tandis que ceux de City auront plus intérêt à miser sur Bwin qui propose 4,5/1 pour la victoire des Citizens dans cette saison 2012-2013.

Classement de la Premier League à l’issue de la 21ème journée :
1.Manchester United 52pts
2.Manchester City 45pts
3.Tottenham 39pts
4.Chelsea 38pts
5.Everton 36pts

Retour au bercail pour ce qui est le plus serré des grands championnats européens, notre bonne vieille Ligue 1. Un trio de tête si est tout de même désormais nettement détaché avec les deux Olympiques et le Paris Saint-Germain qui compte tous trois 38 points et laissent désormais Rennes à 6 longueurs. Aux cotes on dirait pourtant bien que le PSG a déjà fait le trou avec une offre variant aux alentours de 1,3/1 sur l’ensemble des sites de paris en ligne contre 8,5/1 pour Marseille (NetBet) ou 4,75/1 pour Lyon (Bwin). Le beau mois de décembre parisien a il est vrai de quoi pleinement rassurer les supporteurs du PSG et le premier match officiel de Lucas Moura vendredi face à Ajaccio sera suivi avec une grande attention.

Classement de la Ligue 1 à l’issue de la 19ème journée :
1.Paris Saint-Germain 38pts
2.Olympique Lyonnais 38pts
3.Marseille 38pts
4.Rennes 32pts
5.Lorient 31pts