Bonus Poker Bonus Paris en ligne Bonus Turf

Tous les feux au vert pour les paris sportifs


Tous les feux au vert pour les paris sportifs

L’année 2014 s’est très bien terminée pour les paris sportifs en ligne avec une augmentation des mises de 22% sur le quatrième trimestre, portant la hausse sur l’ensemble de l’année à +31% du montant des mises. Et c’est ainsi une deuxième bonne nouvelle venant confirmer que les Français sont de plus en plus friands de paris sportifs. En effet la Française des Jeux avait auparavant déjà donné un signal d’un très fort dynamisme de ce secteur en annonçant pour son réseau physique en 2014 un record de mise de 2 milliards d’euros (+20%), porté notamment par la Coupe du Monde au Brésil.

Cet événement a joué assurément un rôle prépondérant également pour les paris en ligne (cette compétition représentant à elle seule 10% des mises en 2014) mais ce n’est pas la seule raison. En effet on peut observer qu’après cette Coupe du Monde il y a bien eu un léger essoufflement au troisième trimestre mais la hausse est repartie de plus belle au quatrième. De plus le football malgré ces 36% de progression des mise n’est pas la seule discipline à avoir le vent en poupe et ainsi le tennis (+18%), le Rugby à XV (+23%) et à plus forte raison le basketball (+49%) affichent des croissances à deux chiffres sur l’année.
Pour aller plus loin et en se concentrant sur les chiffres du quatrième trimestre 2014, on peut d’ailleurs constaté que le football petit à petit voit sa part des mises s’étiolées. Ainsi après avoir représenté 68% des mises au quatrième trimestre 2012, puis 66% sur la même période l’an passé, le football a encore perdu deux points avec 64% des mises et cela bien que celles-ci sur la période ont encore progressé de 17%. Justement sur ce trimestre c’est le basketball qui a su le mieux tirer son épingle du jeu avec une progression de 70% des mises et même de 75% sur les seules rencontres de la NBA. La part de marché du Basket grimpant de 4 points avec 15% des mises terminant en deuxième position loin devant les 9% du tennis (dont le calendrier de fin d’année n’est il est vrai pas pour l’avantager) et le Rugby (4%).
Le rapport trimestriel de l’Arjel a également dévoilé les résultats par compétition et révèle s’il en était besoin que les joueurs Français sont avant tout des supporteurs car la plus forte hausse (et de loin) est enregistré par la Final de la Coupe Davis au tennis qui avec cette année la présence de la France, enregistre une hausse des mises de 550%, passant de 200 000 à 1,4 millions d’euros joués. Côté football, l’ensemble des compétitions est en hausse que ce soit les deux championnats nationaux support de paris avec la Ligue 1 (+30%) et la Ligue 2 (+16%) que les principaux championnats européens avec en premier lieu le carton de la Premier League qui avec 21,5 millions d’euros de mises progresse de 64% et est plus que jamais le championnat étranger préféré des Français. A noter également une belle performance de l’Europa League avec 10,4 millions misés au 4eme trimestre (+49%) et où pourtant à l’exception de l’En Avant de Guingamp les clubs français engagés n’ont pas vraiment  brillé.

Sur l’ensemble de l’année le Football dopé par la Coupe du Monde reste bien sûr le grand gagnant 2014 avec 62,8% des mises contre 60,5% l’année précédente mais là aussi le Basket se distingue en étant la seule grande discipline en hausse avec +1,2 point de part de marché avec 9,9% de part des mises. Le tennis a tout de même encore le temps de voir venir avant que sa place de  dauphin vacille, comptant 16,7% des mises. (-1,8 point).

Part relatives en 2014 (2013) des différents sport en fonction des mises en ligne :

  • Football : 62,8% (60,5%)
  • Tennis : 16,7% (18,5%)
  • Basketball : 9,9% (8,7%)
  • Rugby à XV : 3% (3,2%)
  • Hockey sur glace : 1,9% (1,9%)
  • Volleyball : 1,9% (2%)
  • Handball : 0,9% (1,3%)
  • Autres sports : 2,9% (3,9%)

 

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Cet article a été publié le lundi 2 février 2015 à 16 h 18 min et est classé dans actu. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.